4 bonnes raisons d'écouter "Hostile" : le projet de 404Billy !

4 bonnes raisons d'écouter "Hostile" : le projet de 404Billy !

Le rappeur de Villiers-le-Bel dévoile un projet qui risque de faire planter le rap français... 


Il est l'un des patronymes les plus cités par les connaisseurs en matière de rap français ces derniers mois, nous avons tenté de décrypter, pour vous, l'algorithme 404Billy, rappeur de la région parisienne, via son dernier projet intitulé Hostile. On vous donne 4 raisons de vous pencher sérieusement sur cette réalisation... 

404Billy : un rappeur spontané ! 

J'ai toujours pensé, et écrit, qu'il existait, à mon sens, deux catégories de rappeurs aujourd'hui. L'impulsif : celui qui débite son message de manière très instinctive, sans égard pour la forme - attention, rien de péjoratif à cela - et le cérébral, qui intellectualise sa diction et code la syllabe avec la précision d'un programmeur informatique. Notre rappeur, lui, en combinant spontanéité et technique, s'impose bien comme l'erreur 404 du rap français du moment, celle qui peut faire planter le système, la preuve que l'on peut montrer de l'adresse dans l'élocution et, en même temps, rapper comme si le morceau venait juste d'être écrit ! Preuve en est dans les morceaux "Fuck Le Monde" ou "Error #4" qui est, pour moi, le processeur de ce projet :

« Donc ils me disent de soigner ma diction, Qu'ils aillent s'faire enc... j'suis trop fier pour respecter leurs codes » - Fuck Le Monde - « J'suis Néo dans la Matrice, Je te prouve que l'Élu existe... » - Error #4

Un rap sans filtre !

404Billy doit une partie de sa renommée et de son succès ascendant à sa plume très affutée, en freestyle ou sur disque, qui ne s'embarrasse pas de salamaleques. Le rap français, les politiques, l'industrie musicale, l'Homme... Le rappeur multiplie les politesses à grands coups d'images chocs, souvent funestes, et n'a rien de l'animal domestique qui retient son geste lorsqu'il griffe. En plein avènement du numérique et du filtre Instagram, notre emcee livre des punchlines très sèches, brutes, sans maquillage, comme il en a beaucoup dans le disque dur

« J'irai chier sur leurs tombes ; c'est immonde, mais c'est réel... » - Error #4 - « Devant ton cadavre tout blanc, j'allume un putain d'cierge... » - 404
404Billy - Le Petit Cahier

Un rap sombre...

« J'ferai plus de clips en couleurs quand j'aurai soigné mes douleurs... »

Cette ligne tirée du titre "Demande À Ton Père" est très représentative de l'univers 404Billy qui affiche une constante interface en noir & blanc. Une achromie qui touche chaque pixel et qui se répand dans le rap français comme on peut le voir chez Django par exemple, notamment depuis son dernier EP Anthracite, chroniqué dans nos pages. Attention cependant, encore une fois, il ne s'agit pas d'un filtre mais bien d'une restitution fidèle des émotions et de l'état d'esprit du rappeur. Textuellement, graphiquement, on serait presque tenté de classer notre artiste dans la catégorie "Horrorcore" aux côtés des Hopsin et autres Mellowhype même si la démarche de Billy est ici plus authentique et beaucoup moins fictive. 

404Billy - Le Petit Cahier

Une prose très personnelle ! 

Enfin, Paramètre très appréciable chez le rappeur : cette hardiesse lorsqu'il s'agit d'exposer ses blessures, ses peines, sa colère à l'image du titre "Azerty". Cette configuration textuelle confère à son rap un caractère humain, intimiste et réel et lui offre une véritable profondeur comme on peut le constater sur certaines phases du morceau "404" : 

« J'ai connu mon père au parlu, il n'est pas souvent réapparu, L'amour rend pas aveugle, la mère de mes gosses m'a rendu la vue... »
Tengo John : notre entrevue inédite avec le rappeur !

Tengo John : notre entrevue inédite avec le rappeur !

Josman, Krisy, Demi Portion... Smoking Camel nous prépare des concerts de feu à Montréal !

Josman, Krisy, Demi Portion... Smoking Camel nous prépare des concerts de feu à Montréal !