Black Veil Brides et Asking Alexandria à Montréal : notre compte-rendu du concert !

Black Veil Brides et Asking Alexandria à Montréal : notre compte-rendu du concert !

L'évènement The Resurrection Tour faisait escale, dimanche dernier, dans la belle salle du MTelus avec deux poids lourds du métal moderne et le groupe Crown The Empire en guise d'entrée... 


Nous revenons donc dans la salle du MTelus, située sur la grande rue Sainte-Catherine dans le centre ville de Montréal, quelques jours après avoir assisté au concert de et Cashmere Cat, dans un registre différent, bien évidemment (lire notre compte-rendu ici). Aujourd'hui, c'est un plateau de choix, proposé par Evenko et Greenland Productions, qui nous amène à nous déplacer avec Black Veil brides, Asking Alexandria et Crown The Empire, les deux premiers se partageant l'affiche de ce Resurrection Tour. Notre compte-rendu de cette belle soirée... 

Resurrection Tour - Le Petit Cahier

Crown The Empire chauffe le public...

La soirée débute à 18H30, montre en main, avec la formation métalcore originaire du Texas Crown The Empire. Entrés à 17H, avant même l'ouverture des portes, nous avions eu la chance d'assister à une partie des balances du combo, que nous ne connaissions que de nom, mais qui nous semblait déjà très prometteur ! Si, effectivement, la musique délivrée par le quartette se révèle efficace, le chant clair du frontman peine à s'inscrire dans la justesse. À noter aussi que les musiciens manquent de mobilité sur la scène du MTelus avec des déplacements de tortue. La prestation est tout de même solide et très appréciée. Tortue, oui, mais Tortue Géniale donc. Crown The Empire quitte la scène sous des applaudissements mérités après 40 minutes de set. 

Asking Alexandria crache le feu !

Il est un peu plus de 7h30 quand les Asking Alexandria montent sur le ring, après un rapide changement de décor. Disons-le tout de suite : il est incroyable de constater à quel point certains groupes de métalcore, sur lesquelles personne n'aurait misé un sous il y a encore peu de temps, se sont rapidement aguerris pour devenir de véritables maîtres du genre. A voir performer Asking Alexandria de la sorte, ce soir, je revois presque le précoce Son Goten se transformer en Super Saiyan devant son père : on ne l'avait vraiment pas vu venir, enfin, pas si vite après toutes les péripéties qui ont émaillées le parcours du combo et l'instabilité de son line-up.

Asking Alexandria - Le Petit Cahier

Sous d'impressionnants jets de fumées, le quintette mené par l'incroyable Danny Worsnop, en véritable dragon, enchaîne les titres avec une volonté très marquée de défendre son excellent dernier album éponyme. Et c'est l'impressionnant et très à-propos « Into The Fire » qui lance les hostilités. Que ce soit le micro ou la guitare sèche, chaque instrument devient une véritable boule d'énergie entre les mains de Danny et chaque tableau, sublimé par un écran aux couleurs du groupe, se révèle véritablement grisant. En évidence, les titres « Vultures » ou encore le puissant « Alone In A Room », extrait du dernier opus, et bien évidemment cette nano reprise hilarante du « Baby » de Justin Bieber, Canada oblige. Au diable les étiquettes rock, métal, métalcore, post-hardcore, acoustic rock, Asking Alexandria sait tout faire, mais surtout, possède aujourd'hui une véritable signature musicale. 

Asking Alexandria 2 - Le Petit Cahier

Le set se termine à l'heure prévue, il n'y aura pas d'entorse à la ponctualité ce soir, et Asking Alexandria, monstre de polyvalence, signe la performance de la soirée avec ce set grisant et terriblement énergique que nous avons avalé avec la gloutonnerie de Boo. Un petit verre d'eau en guise de haricot magique et nous assistons au second changement de plateau... 

Black Veil Brides, la force tranquille !

Il est un peu plus de 9H lorsque les Black Veil Brides arrivent sur scène. Nos hôtes débarquent l'un après l'autre, cortège refermé par le frontman Andy Biersack, devant un public très impatient qui verra presque tous ses voeux exaucés en ce qui concerne la setlist du concert. Parmi les titres qui nous ont mis sur petit nuage magique : les très populaires « The Legacy », « I Am Bulletproof » ou « Wretched And Divine », morceau-titre de leur troisième opus. Le dernier album, Vale, a lui été effleuré avec seulement 2 morceaux : le très langoureux « When They Call My Name » que j'apprécie énormément et le très pop « Wake Up ». Vous pouvez d'ailleurs retrouver notre critique complète de ce disque sur le site

Black Veil Brides - Le Petit Cahier

Comme l'on pouvait s'y attendre, la formation californienne est très à l'aise. Là ou Asking Alexandria a joué la - très - bonne carte de la débauche d'énergie, les BVB optent pour la force tranquille, multipliant les poses pour le plus grand bonheur des photographes et des possesseurs de smartphones. Un peu d'attitude qui n'empêche pas le combo d'exprimer toutes ses qualités, son expérience et sa technique notamment, chaque musicien étant virtuose dans son registre. Et Andy n'est pas en reste et passe du scream au chant sans faiblesse. 

Black Veil Brides 2 - Le Petit Cahier

Le rappel est lui aussi riche en émotions avec un « Fallen Angels » crié et scandé, et un « In The End » de circonstance. Seul écueil, minime, de la soirée : la configuration sonore manquait souvent de clarté et semblait comme étouffer la voix d'Andy et passer sous silence les séquences de violons, pourtant très attendues. Un constat émis notamment par beaucoup de gens qui se trouvaient au balcon. Et pour rebondir sur le morceau de fin : « In The End », j'espère sincèrement que ce n'est pas « la fin » pour Black Veil Brides qui multiplie les indices sur une éventuelle fin de carrière du groupe : images rétrospectives de leurs aventures projetées en arrière plan, une set-list très « Best Of »... 

Black Veil Brides 3 - Le Petit Cahier

Je sais que je l'ai déjà dit et répété, mais je veux insister là-dessus : Black Veil Brides n'a pas à rougir face à des groupes de légende comme Kiss ou Mötley Crüe que trop de gens, de journalistes, sont prompts à citer lorsqu'il désirent dénigrer nos héros du soir. Seul leur manque le privilège de l'âge. J'en retiens pour preuve les larges sourires qui mangeaient le visage de certains parents, venus accompagner leurs adolescents, et s'offrir par la même occasion un bain de nostalgie.

Concluons...

Il est temps de quitter la salle. Comme les 7 boules de cristal, tout le monde s'éparpille aux 4 coins de Montréal. Alors que l'Amérique, que dis-je, le monde, avait les yeux rivés vers la rencontre de football entre les Philadelphia Eagles et les New England Patriots, et les oreilles tournées vers la prestation de Justin Timberlake à la mi-temps, le public du MTelus vivait, lui aussi, un moment qui restera inoubliable. Dragon Bowl !

Un grand merci à Evenko, Greenland Productions et à la salle du Mtelus. Tous ont contribué à faire de ce spectacle une réussite sans faille. Et évidemment, merci aux groupes présents ce soir !

Retrouvez la galerie photos du concert Black Veils Brides & Asking Alexandria à Montréal sur notre page Facebook !

Photos : Sandrine Delsaut

Venom : un premier teaser disponible !

Venom : un premier teaser disponible !

Emmure en concert à Montréal en mai 2018 !

Emmure en concert à Montréal en mai 2018 !