Bring Me The Horizon dévoile "Medicine" : pourquoi, cette fois, ça fonctionne !

Bring Me The Horizon dévoile "Medicine" : pourquoi, cette fois, ça fonctionne !

Régulièrement, nous vous donnons notre avis tranché sur un sujet d’actualité, un artiste ou un nouveau morceau…


Il y a quelques heures, la formation alternative rock, métal, pop, britannique Bring Me The Horizon - tout ce que vous voulez, faut-il encore lui donner une étiquette ? - dévoilait “Medicine”, troisième extrait remarquable et remarqué de Amo, son nouvel et sixième album à paraître le 25 janvier. Si, après les décevants “Mantra” et “Wonderful Life”, on était en droit de s’interroger : « c’est grave Docteur ? » - et nous l’avions fait lors d’un article spécial - “Medicine”, sans traiter la totalité des symptômes, nous fait quand même sentir beaucoup mieux…

« Some people are a lot like clouds, you know, 'cause life's so much brighter when they go… »

En effet, et même si cela semble paradoxal au regard du caractère très pop et souple du morceau, avec “Medicine”, le combo mené par le charismatique Oli Sykes livre son morceau le plus viril et le plus audacieux, en tout cas depuis le début de l’exploitation commerciale de Amo. Pourquoi ? Parce que contrairement à “Mantra”, ou des tracks comme “Throne”, en regardant un peu plus loin, BMTH met à mal l’équilibre brillant mais précaire qu’il maintenait jusqu’alors entre métal et rock alternatif. Parfois indécis, le groupe nous offre ici un produit affirmé, en exploitant le meilleur de cette épiphanie véritablement débarquée avec le disque That’s The Spirit en 2015 mais déjà perceptible dans leurs précédents travaux. Il ne s’est pas arrêté en chemin, il est enfin aller jusqu’au bout, et pare le texte, une fois de plus très imagé et “toxique” d’Oli, d’un outfit diablement efficace et mélodique. Mentionnons aussi ce clip très fort, entièrement réalisé en CGI, proprement et brillamment inconfortable…

Bring Me The Horizon est devenu un monument de la musique, avec ce que cela a de gratifiant mais aussi de pernicieux : il se contente du peu car même ses travaux les plus négligés seront toujours plus saisissants que ceux de ses concurrents. C’est l’apanage mais aussi, quelque part, le fardeau réservé aux plus grands. Mais en sortant définitivement de sa zone de confort avec “Medicine”, et vous verrez qu’un bon nombre de musiciens - même métal - ont applaudi la démarche ces dernières heures sur les réseaux sociaux, le quintette de Sheffield ouvre un nouveau chapitre de son histoire et adresse un énième “Fuck” bien senti à ses détracteurs…

Bring Me The Horizon - Le Petit Cahier
Chilling Adventures Of Sabrina : un roman prequel à la série bientôt disponible !

Chilling Adventures Of Sabrina : un roman prequel à la série bientôt disponible !

The Night Game : notre avis sur leur premier album éponyme !

The Night Game : notre avis sur leur premier album éponyme !