Cradle Of Filth au Théâtre Corona de Montréal : notre avis sur le concert !

Cradle Of Filth au Théâtre Corona de Montréal : notre avis sur le concert !

La formation Black Métal menée par Dani Filth présentait son dernier album en date au public de Montréal... 


Version Française 🇫🇷

Voir Dani Filth sur scène pour la première fois, 15 ans après avoir découvert la musique de Cradle Of Filth, c’est un peu comme voir le Père Noël ou La Fée Des Dents en chair et en os. Plus de 25 ans de carrière, 10 albums studio, voilà qui force le respect et mérite le nom de légende ! Et pour présenter ce dernier opus intitulé Cryptornia au public de Montréal, la formation posait ses valises au Théâtre Corona avec les groupes métal Jinjer et Uncured. Un plateau présenté par Evenko et Greenland Productions...

Cradle Of Filth - Le Petit Cahier
Cradle Of Filth - Le Petit Cahier

Je ne suis pas particulièrement un fan de Cradle Of Filth ni de Black Métal de manière générale mais mon enthousiasme pour toute forme d’art et de musique me pousse souvent à traverser les frontières entre les registres. Et, pour l'anecdote, et si vous ne le saviez pas déjà, COF est une formation souvent rejetée par les fans de Black Métal qui lui contestent l’étiquette pour son affinité avec les charts et sa grandiloquence, qui lui vaut d'être qualifié "Horror Metal". 

Parmi les réjouissances de cette soirée : l'arrivée pleine de charisme du groupe, sous un magnifique filtre rouge-sang, pendant l'introduction "Ave Satani". Une présence scénique hors du commun qui maquillera l'ensemble de ce set très graphique, de la première à la dernière note. On retiendra "Blackest Magick In Practice", qui se révèle toujours aussi épique ou un « Her Ghost In The Fog » d’anthologie, l'un des titres les plus emblématiques du groupe, qui nous donne l'impression d’être à un concert de hardcore tant le refrain est scandé par l'auditoire !

Chaque titre se voit sublimé par un jeu de scène unique, paradoxalement extravagant dans sa sobriété, et par les envolées opératiques de Lindsay Schoolcraft. Cradle Of Filth déroule et termine sa prestation en montant d'un cran dans la symphonie et la nostalgie avec les célèbres "Born In A Burial Gown" et "From The Cradle To Enslave". Pour ce qui est des bémols, il n’y a pas grand chose à dire si ce n’est que le son proposé manquait parfois de lisibilité, causant quelques sursauts qui n’ont, semble t’il, pas fait le bonheur de Dani...

Cradle Of Filth - Le Petit Cahier
Cradle Of Filth - Le Petit Cahier

Un mot sur Jinjer, deuxième formation de ce plateau métal à jouer ce soir, le combo métal Ukrainien (female-fronted selon l’expression consacrée) a relevé le défi haut la main avec un set bouncy et puissant quoi qu’un peu long. Arrivé à la fin du set d’Uncured je ne pourrais malheureusement pas vous en dire un mot. 

Jinjer 01 - Le Petit Cahier
COF_Jinjer_02.jpg

Concluons...

Avec une discographie entamée depuis 1991, il est impossible pour le combo de livrer une setlist qui couvre l’ensemble de sa carrière dans la largeur et contente l’ensemble de l’auditoire présent. Et surtout quand les morceaux tournent autour des 5 ou 6 minutes. Ceci dit, la formation a rendu, ce soir, une copie très propre, sans risques (levez la main ceux qui attendaient "Temptation" !) articulée autour de leur dernière réalisation Cryptornia. Grisant ! 


English Version 🇬🇧

Seeing Dani Filth on stage for the first time, 15 years after discovering the music of Cradle Of Filth, is a bit like seeing Santa Claus or The Tooth Fairy in the flesh. More than 25 years of career, 10 studio albums, here is which forces the respect and deserves the name of legend ! And to present their latest opus, Cryptornia, to Montreal audiences, the band packed their bags at the Corona Theatre with metal groups Jinjer and Uncured. A set presented by Evenko and Greenland Productions...

I am not particularly a fan of Cradle Of Filth or Black Metal in general but my enthusiasm for all forms of art and music often pushes me to cross the boundaries between registers. And, for the anecdote, and if you didn't already know it, COF is a band often rejected by Black Metal fans who contest the label for its affinity with the charts and its grandiloquence. They prefer to call it "Horror Metal."

Among the celebrations of this evening: the charismatic arrival of the group, under a magnificent blood-red filter, during the introduction "Ave Satani". An extraordinary stage presence which will make up the whole of this very graphic set, from the first to the last note. Special mention to "Blackest Magick In Practice", which is still as epic as ever and an incredible "Her Ghost In The Fog", one of the band's most emblematic tracks, which gives us the impression of being at a hardcore concert with this chorus shouted by the audience !

Each track is sublimated by a unique stage play, surprisingly extravagant in its sobriety, and by the operatic flights of Lindsay Schoolcraft. Cradle Of Filth unfolds and ends its performance by rising a notch in symphony and nostalgia with the famous "Born In A Burial Gown" and "From The Cradle To Enslave". As for the downsides, there is not much to say except that the proposed sound sometimes lacked legibility, causing some bursts that did not, it seems, make Dani happy...

A word about Jinjer, the second metal band to play this evening, the Ukrainian metal combo (female-fronted according to the consecrated expression) took up the challenge hands down with a bouncy and powerful set although a little long. As I missed the end of Uncured's set I unfortunately couldn't tell you a word about it.

Let's conclude...

With a discography initiated since 1991, it is impossible for the band to deliver a setlist that covers their entire career in width and contends the entire audience present. And especially when the songs are spinning around 5 or 6 minutes. That being said, the band tonight made a very clean, risk-free copy (raise hands those who were waiting for "Temptation") articulated around their latest achievement Cryptornia. Exciting !


Crédit photos : Sandrine Delsaut pour Le Petit Cahier. Merci à Evenko, Greenland Productions et le Théâtre Corona ! 

PLK : notre avis sur sa mixtape "Platinum" !

PLK : notre avis sur sa mixtape "Platinum" !

Dead Girls Academy : notre avis sur l'album "Alchemy"

Dead Girls Academy : notre avis sur l'album "Alchemy"