Dead Girls Academy : notre entrevue inédite avec le groupe !

Dead Girls Academy : notre entrevue inédite avec le groupe !

Leur premier album "Alchemy", produit par Ronnie Radke, sera disponible dans quelques jours via le label Victory Records...


Version Française 🇫🇷

Il y a peu, nous vous proposions notre review du disque Alchemy, premier album du groupe rock Dead Girls Academy, à paraître le 15 juin prochain sur le label Victory Records. Comme d'habitude, nous voulions en savoir un peu plus sur cet objet co-écrit et produit par Ronnie Radke (Falling In Reverse), et nous avons eu l'opportunité de poser quelques questions à Michael Orlando, chanteur du combo...

Si "Dead Girls Academy" entrait dans le dictionnaire et que l'on te demandait d'en écrire la définition, quelle serait-elle ?

Je dirais : "énergie brute - Le rock'n'roll du 21ème siècle". Le nom lui-même pourrait se définir de la façon suivante : "la vengeance, l'amour, sont des réactions chimiques. Un endroit où ceux qui ont besoin de se réveiller et de se remettre en selle peuvent apprendre."

Comment te sens-tu à quelques semaines de la sortie de votre premier album "Alchemy" ? Nerveux ? 

Je suis plus que nerveux ! J'ai attendu ce moment depuis un an. Et comme je suis atteint de TOC (ndlr : troubles obsessionnels compulsifs), ça rend les choses encore plus compliquées (rires). Malgré tout, je suis soulagé que l'album sorte enfin aux yeux du monde et le groupe va pouvoir avoir une identité complète. C'est un moment très effrayant mais très excitant ! 

Si tu devais définir un contexte d'écoute idéal pour l'album, pour qu'il révèle tous ses secrets, ses messages... 

Très bonne question. Cependant, personne ne peut définir la tromperie de cette façon. Le pire arrive toujours quand on s'y attend le moins. Ce sont des moments qui définissent les semaines, les mois et les années de votre vie. Ça vous change. Vous en tirez des leçons. Ce que je peux dire c'est : écoutez les paroles, la vérité est difficile à avaler, mais elle finira par vous libérer ! 

Dead Girls Academy - Le Petit Cahier

Dans ma review, j'ai cité plusieurs groupes qui m'ont traversé l'esprit en écoutant votre musique, y compris Falling In Reverse, Escape The Fate ou Black Veil Brides... Es-tu à l'aise avec la comparaison en général ?

Je suis à 100% à l'aise avec cela ! Et c'est logique avec deux de ces trois groupes puisque Ronnie Radke a produit l'album. Cependant, j'aimerais croire que ma voix lui donne une nouvelle tournure. On m'a même comparé à une version emo de Mötley Crüe (rires). Mais même pour cela, je signe !

« Certains groupes adorent prendre la voie de la facilité et faire des titres de remplissage. Tu sais, des chansons qui sont "six sur dix". C'est n'importe quoi ! Les fans méritent ce qu'il y a de mieux, pas seulement de la merde de deuxième ordre... »

Ce qui m'a le plus impressionné en écoutant votre album, c'est que chaque morceau est efficace et semble pensé comme un potentiel single...

J'apprécie vraiment ce que tu dis. En fait, c'est exactement ce que nous voulions. L'objectif était de faire un album que l'on écoute sans sauter de morceaux. Certains groupes adorent prendre la voie de la facilité et faire des titres de remplissage. Tu sais, des chansons qui sont "six sur dix". C'est n'importe quoi ! Les fans méritent ce qu'il y a de mieux, pas seulement de la merde de deuxième ordre. Merci de l'avoir remarqué ! 

Ronnie Radke s'est-il comporté comme un parrain exigeant lors de la création et l'enregistrement de votre album ou plutôt comme un ami ?

Je dirais les deux ! Ronnie avait une vision solide pour cet album et s'est battu pour cette vision. J'ai toujours eu des questions ou des doutes, mais il m'a assuré que nous étions sur la bonne voie. Je dirais donc un Al Pacino à la fois paternel et sévère ! 

Mon titre préféré sur l'album est "Medicine", peux-tu nous en dire un peu plus sur cette chanson ?

C'est l'un des premiers titres que nous avons enregistré. Nous voulions une piste qui donne un coup de pied dans les dents. C'est en fait devenu l'un de mes morceaux préférés, plus tard dans le processus. C'est dingue comme ça marche ! Ce titre est sans aucun doute un nouveau regard sur ce qu'est le rock aujourd'hui. Les paroles décrivent une relation toxique. Le cercle vicieux de l'amour et de la haine. J'ai été coincé dans plusieurs de ces situations... À me frapper la tête sur le mur. Je pense que cette chanson s'adressera à beaucoup de gens. 

« J'aimerais vraiment que l'on joue bientôt au Québec ! Je vais m'assurer que l'on puisse venir très rapidement... »

Quels sont les artistes ou les morceaux qui tournent dans ta playlist ?

En ce moment, j'écoute beaucoup de Mötley Crüe, Nine Inch Nails, Marilyn Manson, 30 Seconds to Mars (lire notre review), Nirvana, Drake, Taking Back Sunday, and Phil Collins... 

Peux-ton espérer vous voir performer au Québec rapidement ?

J'aimerais vraiment que l'on joue bientôt au Québec ! J'y ai passé beaucoup de temps quand j'étais enfant. J'avais l'habitude d'y jouer au Hockey Sur Glace il y a longtemps, je vais m'assurer que l'on puisse venir rapidement ! 

Je te laisse le mot de la fin... 

Je suis très excité par la sortie de l'album "Alchemy" sur Victory Records le 15 juin ! Je suis plus que reconnaissant pour tout ce qui se passe et impatient de ramener un peu de feu sur la scène rock ! Rendez-vous tous sur la tournée ! 


English Version 🇬🇧 

Not long ago, we released our review of Alchemy, the first album of the rock band Dead Girls Academy, to be out on June 15th on Victory Records. As usual, we wanted to know a little more about this object co-written and produced by Ronnie Radke (Falling In Reverse), and we had the opportunity to interview Michael Orlando, the band's front-man... 

If "Dead Girls Academy" should enter the dictionary and you were asked to write down the definition, what would it be ?

I would say : "Raw energy - the 21st Century answer to Rock n’ Roll". The name itself could be defined as “Revenge, love, is just a chemical reaction. A place of education for all those that need a wakeup call.” 

How do you feel a few weeks before the release of “Alchemy” ? Are you anxious ?

I’m beyond anxious ! I’ve been waiting for this moment for a whole year. I have OCD so that just makes things worse (laughing) ! However, I’m stoked it will finally be released into the world and the band will finally have a full identity. It’s a very exciting yet scary time ! 

If you had to define an ideal listening context for your album, so that it would reveal all its secrets, its messages, what would it be ?

This is a great question. However, nobody can define deception like that. The worst always comes when you least expect it. These are the moments that define weeks, months, and years of your life. It changes you. You learn from it. I can say listen to the lyrics. The truth is hard to swallow, but will eventually set you free ! 

In my review, I quoted several bands that came to my mind while listening to your music including Falling In Reverse, Escape The Fate or Black Veil Brides… Are you comfortable with the comparison in general ?

I am 100% comfortable with that. Two out of three of those bands make complete sense since Ronnie Radke produced the album. However, I’d like to think my voice puts a large fresh twist on it. I’ve been told an emo Mötley Crüe (laughing). I’ll take it !

What amazed me the most while listening to your album is that each track is effective and seems thought as a potential single...

I really appreciate that. In fact, that’s exactly what we wanted. The goal was to make an album you listen to without skipping tracks. Some bands love taking the easy way out and make filler tracks. You know, songs that are "six out of ten". That’s just straight nonsense ! The fans deserve the best you can offer not just second rate crap. So thank you for noticing that ! 

Did Ronnie Radke behave as a demanding godfather during the process of creating your album or rather as a friend ?

I’d have to say both ! Ronnie had a solid vision for this album and fought for that vision. I always had questions or doubts throughout but he assured me we were on the right path. So I would say a nurturing yet stern Al Pacino ! 

My favorite track on the album is the "Medicine", can you tell us a bit about this song ?

This was one of the first tracks we recorded. We wanted a track that would kick you in the teeth yet resolve with a forgiving hook. This actually became one of my favorite tracks later on in the process. It’s crazy how that works ! This track is definitely a fresh take of what rock is today. The lyrics describe a toxic relationship. The vicious cycle of love and hate. I’ve been stuck in many of these situations... Beating my head on the wall. I think this song will relate to many. 

What songs or artists are you currently listening to ?

I listen to a lot of Mötley Crüe, Nine Inch Nails, Marilyn Manson, 30 Seconds to Mars, Nirvana, Drake, Taking Back Sunday, and Phil Collins. 

Can we hope to see the band play in Quebec soon ?

I would love to play in Quebec soon ! I spent a lot of time there as a kid. I used to play ice hockey a long while back. I’m definitely going to make sure it happens. 

 I'll leave you the final word...

I’m excited for the release of my upcoming album "Alchemy" out on Victory Records June 15 ! I am beyond grateful for everything happening & excited to bring a little fire back to the rock scene! See you all on tour ! 


Un grand merci à Michael Orlando et le groupe Dead Girls Academy, à Tom Wojcik et Victory Records pour leur gentillesse et leur disponibilité ! 

Sarah Van Elst : oui, "Elevate" est un bon titre pop !

Sarah Van Elst : oui, "Elevate" est un bon titre pop !

Wizard World Philadelphia 2018 : toutes les raisons de participer à cette convention !

Wizard World Philadelphia 2018 : toutes les raisons de participer à cette convention !