Les meilleurs morceaux de « Inside A Dream », dernier EP d'Echosmith, ou 4 bonnes raisons de vous procurer ce disque !

Les meilleurs morceaux de « Inside A Dream », dernier EP d'Echosmith, ou 4 bonnes raisons de vous procurer ce disque !

Ce trio de jeunes frères et sœur continue de surprendre et d'émerveiller ses fans avec une nouvelle réalisation très pop. Mais, quels sont les titres à retenir de ce Inside A Dream ?


Souvenez-vous : c’était il y a quelques semaines, un peu avant les fêtes de Noël pour être plus précis. Nous vous donnions notre avis sur le mini EP du trio pop rock californien Echosmith : An Echosmith Christmas. Le groupe, mené par la jeune et jolie frontwoman Sidney Sierota est actuellement en pleine promotion de son nouvel effort intitulé Inside A Dream, dans les bacs depuis quelques mois maintenant. On ne sait pas vraiment si la formation considère ce recueil de 7 titres comme un EP prélude à un prochain album ou comme sa véritable deuxième réalisation. Ce que l'on sait, en revanche, c'est que le succès de cette seconde mouture est tel que vous pouvez l’entendre un peu partout, si vous résidez en Amérique du Nord : radios, centres commerciaux. Mais, quels sont les titres à retenir de cet opus ? Et pourquoi ? On fait le point ensemble. 

Get Into My Car : 

Commençons par le meilleur titre de cet album, à mon humble avis, qui est aussi très représentatif de ce que vous allez retrouver pendant l’écoute : un pop rock - plus pop que rock - très mélodique, très simple, mais terriblement efficace. Exit les guitares vrombissantes et badines d’un « Talking Dreams », c’est la machine qui prend place ici avec une couleur électro plus prononcée et ce, dès les premières notes du morceau. La voix résonnante et cristalline de Sidney, le timbre jeune, s’y ajoute et sa capacité à faire des allers et retours entre voix basse et voix haute sur le refrain charme rapidement. Notre chanteuse se mue en uberdriver et laisse file la métaphore des personnes qui entrent dans sa vie - voiture pour un titre très « Road Music » qui me plait beaucoup.

Au fond, la seule chose qui me dérange un peu avec cette chanson, c’est son clip et ses placements de produits très peu discrets (Fiat, Uber et MacDonalds en tête de gondole). Attention, je ne suis pas un anti-publicité dans les vidéoclips, je suis conscient de son utilité financière pour livrer un produit abouti. Pour le reste, il illustre bien le morceau comme vous pouvez vous en rendre compte : 

18 : 

Il s’agit du titre le plus jumpy du disque. Un vrai titre de pop rock, avec un refrain mené tambour battant et une ambiance très teenager pour coller parfaitement aux lyrics très explicites du morceau. Pour autant, lui aussi dénote avec l’esprit du premier album. On imagine bien ce titre dans le soundtrack d’un film pour adolescents. 

Future Me : 

Si les couplets de ce track ne sont pas très entraînants, le refrain est d’une efficacité redoutable avec sa boucle électronique ! Ce trio de frères et sœur possède une véritable signature musicale même si sa formule reste très simple. Les paroles de Sidney sont universelles et l’artiste se mue en icône adolescente avec des textes plutôt convenus, mais porteurs de messages qui forceront l’identification chez les plus jeunes.

Goodbye : 

Il s’agit du premier single de ce nouveau disque et mon premier contact avec celui-ci, moi qui garde toujours une oreille attentive à l’actualité d’Echosmith (j’ai décidé de ne pas bouder malgré le fait qu’ils ne viennent pas se produire à Montréal). J’ai tout de suite été frappé par le caractère léger et moins rock de cette composition et j’ai vite supposé que le groupe allait changer son fusil d’épaule pour ce nouvel effort. Des guitares très simples, tout juste grattées, s’amusent sur une fine nappe électronique avec un drumming presque exotique. Ce n’est pas le titre que je préfère, mais il faut avouer qu’il est quand même très bon.

Concluons. Beaucoup de groupes rock alternatifs, ou même plus agressifs musicalement, passent par une phase plus pop et mélodique. Une épiphanie que j’apprécie particulièrement. C’est le cas, ici, même si cette étape est plutôt précoce chez Echosmith. Mais, il faut dire que leur talent l’est aussi ! Cette petite réorientation est aussi, je le pense, une conséquence du départ de Jamie Sierota, lead guitariste du groupe avant la sortie de cet opus. Cela dit, l’ensemble est suffisamment cohérent, sérieux, moderne et efficace pour séduire un public large comme un auditoire rock plus exigeant et spécialisé. 

Néanmoins, à l’inverse du premier album où la virtuosité de chaque musicien était palpable, c’est ici la voix magique et le charisme de Sidney qui font l’essentiel du travail (et il suffit de jeter un œil aux clips du groupe ainsi qu'à la pochette du disque pour se rendre compte que la chanteuse est volontairement mise en avant). Il est à signaler également que c'est elle qui s'occupe des claviers. Pour cela, Inside A Dream est un album moins rock mais il est un très bon album de pop. Il n’est pas nécessairement moins bon que son prédécesseur, il est juste différent même si je garde une préférence pour Talking Dreams. Sidney est née pour être une pop star et je ne serai pas étonné qu’elle nous offre un album solo à l’avenir. 

En attendant la Space Walkers 3, retour sur les 2 premières éditions de la convention The 100 à Paris

En attendant la Space Walkers 3, retour sur les 2 premières éditions de la convention The 100 à Paris

Halloween : le tournage a officiellement débuté

Halloween : le tournage a officiellement débuté