Empty Rooms : notre avis sur l'album de Halflives

Empty Rooms : notre avis sur l'album de Halflives

Premier disque pour la formation pop rock italienne Halflives. Nous y avons prêté une oreille attentive pour vos livrer notre analyse


Comme c'est souvent le cas, c'est par l'intermédiaire de covers que j'ai découvert le groupe Halflives, formation italienne estampillée Alternative Pop Rock. Récemment avec la reprise du « All The Things She Said » de Tatu et en featuring avec Mercedes des canadiens de Courage My Love, mais en premier lieu avec le cover de « Welcome The Black Parade » de My Chemical Romance. Une réinterprétation meilleure que l'originale à mon goût et pourtant j'adore déjà énormément cette chanson. C'est dire ! Avec un peu de retard donc, j'en conviens, j'ai donc décidé de vous écrire quelques mots sur Empty Rooms, le premier album du combo mené par Linda Battiloni.

L'écoute débute sous les meilleurs auspices. La formule Halflives est plutôt simple, humble, ne s'embarrasse pas du superflu. Chacun est à sa place et le quartette livre un pop rock alternatif très efficace, assaisonné de touches électroniques, toujours avec précision et délicatesse. Les compositions sont dynamiques, menées avec la fraîcheur et l'énergie de la jeunesse. On y retrouve un peu l'esprit Paramore, lorsque Haylay et sa bande arrivaient avec « Emergency » et avant qu'ils perdent leur spontanéité. « Lone Wolf », qui ouvre le disque, offre à la fois une belle entrée en matière et une démonstration de ce qu'est la patte Halflives, sans mauvais jeu de mot. Mes faveurs vont incontestablement au titre « Burn », que j'ai du me repasser une vingtaine de fois en quelques heures.

Pour ce qui est du timbre de voix, je dois avouer être naturellement plus attiré par les voix féminines. Et que la voix de Linda Battiloni est envoûtante ! Celle-ci cimente l'ensemble du disque et lui offre un beau nuancier d'émotions. Je suis complètement sous le charme et je retrouve cette douceur que j'apprécie chez des chanteuses pop rock comme Lights ou Meg And Dia à l'époque de « Monster ». 

« Rome ne s'est pas faite en un jour » dit l'expression. Pourtant, Halflives n'aura pas mis un an pour s'imposer comme un groupe majeur dans ce registre et sur le vieux continent. Empty Rooms est une vraie belle carte de visite. Mademoiselle et messieurs, votre pop rock à l'italienne me botte et je vous attends de pied ferme à Montréal. 

Découvrons ensemble le rappeur français Léro !

Découvrons ensemble le rappeur français Léro !

Convention Supernatural à Toronto : nous y étions !

Convention Supernatural à Toronto : nous y étions !