Julia Michaels : notre avis sur son EP "Inner Monologue Part.1" avant son concert à Montréal !

Julia Michaels : notre avis sur son EP "Inner Monologue Part.1" avant son concert à Montréal !

La chanteuse pop jouera en première partie de P!nk le 17 mai au Centre Bell de Montréal !


Jusqu’à aujourd’hui, mes connaissances sur Julia Michaels, auteure-compositrice américaine, se résumaient à une seule chanson : “Issues”. J’ignorais, par exemple, qu’elle avait écrit pour Demi Lovato, Britney Spears ou encore Gwen Stefani. J’ai décidé de prendre le train en marche pour vous livrer mon avis sur son nouvel EP - intitulé Inner Monologue Part 1 - à quelques semaines de son concert à Montréal en première partie de P!nk

Bien avant la sortie du disque, on en connaissait déjà le thème principal : l’anxiété, la dépression. La bonne surprise de cet EP découle du décalage qui existe entre l’angoisse, l’inconfort social effectivement chantés par l’artiste et l’humeur des instrumentaux du projet - tour à tour folk, pop voire électro - toujours midbeat, jamais maussade ou inquiétant. De l’encre noire posée légèrement sur un Petit Cahier rose. Un paradoxe qui non seulement dédramatise l’écoute - ne la rend non pas enjouée mais agréable et douce - et rend les propos de la jeune chanteuse originaire de l’IOWA encore plus crédibles, tant elle se défend de tomber dans le pathos. Il ne s’agit pas de se battre ici mais bel et bien d’accepter les choses comme elles sont.

Parmi les réjouissances de l’opus, on retiendra l’alchimie textuelle et vocale qui se dégage de la collaboration Julia Michaels - Selena Gomez. Les deux chanteuses pop étant tourmentés par les mêmes démons, la fusion artistique frôle la perfection sur “Anxiety”. Le verse de Selena touche, lui aussi, directement au cœur et provoque une compassion irrémédiable. À noter que Julia Michaels avait déjà composé pour Miss Gomez, signant plusieurs tracks de l’album Revival en 2015. En ce qui me concerne, j’ai une préférence pour “Into You”, centré sur la gène de devoir partager un environnement social avec l’être jadis aimé. On termine l’écoute avec de superbes harmonies avec le titre “What A Time” en featuring avec Niall Horan du groupe One Direction.

Un EP solide musicalement et vocalement, qui jouera crânement sa chance dans les tops de fin d’année et qui devrait permettre à beaucoup d’auditeurs atteints d’anxiété ou de dépression de se reconnaître, voire d’accepter la maladie. Sur le fond, Julia Michels ne triche pas sur ses sentiments : l’authenticité de son timbre, de ses textes, sa détresse, son angoisse se ressentent à l’écoute. J’ai hâte de voir comment l’artiste passera de la plume à la scène au mois de mai au centre Bell... 

This Will Destroy You : notre avis sur l'album "New Others Part Two"

This Will Destroy You : notre avis sur l'album "New Others Part Two"

Coup de cœur : le rappeur Jok'Air en "scarla" dans son nouveau clip !

Coup de cœur : le rappeur Jok'Air en "scarla" dans son nouveau clip !