Kali Uchis : notre avis sur l'album "Isolation"

Kali Uchis : notre avis sur l'album "Isolation"

La jeune chanteuse, multi-instrumentiste et virtuose, Kali Uchis livrait, il y a quelques semaines, son premier album...


Parmi les disques les plus attendus de cette année 2018, on espérait voir arriver le premier vrai long jeu de Kali Uchis. Après le très encourageant EP Por Vida sorti en 2015, l’artiste colombienne de vingt-quatre ans s’est faite remarquer par quelques apparitions aux côtés de Major Lazer, Gorillaz ou encore plus récemment Miguel sur War & Leisure. Mais le nom qu’il est impossible de dissocier de celui de Uchis, c’est bien entendu Tyler The Creator. Le leader de Odd Future fait figure de mentor tant il a tout fait pour permettre à sa petite protégée de s’avancer vers nous aujourd’hui avec un premier album très ambitieux baptisé Isolation.

Ambitieux car la liste d’invités et de producteurs à de quoi enthousiasmer : Thundercat, Bootsy Collins, Tame Impala, BadBadNotGood, Damon Albarn, Steve Lacy, DJ Dahi, Tyler et bien d’autres encore. L’attente autour de ce disque s’est donc renforcée au fur et à mesure que le casting se dévoilait et que les singles tombaient : l’an passé pour “Tyrant” avec Jorja Smith et plus tôt cette année pour “After the Storm” et son clip immanquable réalisé par la talentueuse Nadia Lee Cohen. "Isolation" est même l’occasion de nous faire redécouvrir ce “Nuestro Planeta” entièrement en espagnol qui se place idéalement pour succéder au “Chantaje” de Shakira comme tube latino de l’été qui se dessine. L’autre collaboration très attendue était celle avec Kevin Parker aka Tame Impala. L’australien amène ici sa touche toujours très proche de Currents (son dernier effort en date) et la voix de Kali Uchis se perd à merveille dans la réverbération de Parker pour un rendu fabuleux. Sans aucun doute un des morceaux qui va compter dans nos bilans de fin d’année.

"Isolation" est ce genre de disque qui change de visage au fil des écoutes. Si la première lecture laisse entendre une pop redoutable aux refrains tubesques (“Miami”, “Just a Stranger” avec le génial Steve Lacy ou encore “In My Dreams”), les morceaux rnb-neo-soul trouvent grâce à nos oreilles plus tard dans le processus d’écoute (du catchy “Your Teeth in my Neck” à l’interlude“Gotta Get Up”). L’autre patte plus que bienvenue est celle du déjà cité Thundercat qu’on entend dès les premiers instants sur  “Body Langage” et plus tard sur “Killer” Ce dernier qui intègre un petit groupe de morceaux au tempo plus lent dont “Flight 22”, co-écrit par Autumn Rowe, est sans l’ombre d’un doute l’un des morceaux les plus réussis d’"Isolation". Enfin, comment terminer en ne mentionnant pas ce “Dead to Me” qui, en plein coeur du disque, a fait chavirer notre coeur à la rédaction. D’autant plus quand le trop peu connu producteur anglais Two Inch Punch est aux manettes.

Vous l’aurez compris, ce premier album de Kali Uchis a dépassé nos attentes. Rien, sur "Isolation", n’est à jeter. Il s’agit là du disque qui nous sort de l’hiver et nous laisse entrevoir le soleil, la chaleur à grand coups de tubes qui raviront un large public. Avec une poignée de popstars en perte de vitesse et avec une proposition plus accessible que celle des Odd Future, on peut s’attendre à voir l’artiste sud-américaine tout exploser pour les prochaines années et c’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Dead Girls Academy : notre avis sur l'album "Alchemy"

Dead Girls Academy : notre avis sur l'album "Alchemy"

Dylan O'Brien est à l'affiche du film "The Education Of Fredrick Fitzell" !

Dylan O'Brien est à l'affiche du film "The Education Of Fredrick Fitzell" !