Le rappeur Niska triomphe à l'Olympia De Montréal : notre compte-rendu du concert !

Le rappeur Niska triomphe à l'Olympia De Montréal : notre compte-rendu du concert !

C'est peu dire qu'il était attendu en ville, le rappeur français Niska s'est produit à l'Olympia de Montréal devant un public déjà conquis


Vous l’avez réclamé très fort, moi aussi, l’Olympia De Montréal51 more et JP Made It ! Le rappeur français Niska est enfin arrivé en ville pour ponctuer une mini tournée nord-américaine de plusieurs dates en passant notamment par Québec et Ottawa. L'un des protégés du 92i et de Booba, il est d'ailleurs présent sur l'album Trône, est venu présenter son dernier album Commando, couronné de succès en France, au public montréalais dans une salle pleine à craquer. Si jamais vous étiez restés sur le quai, on vous propose d'embarquer avec nous dans le train Niska, en provenance de la région parisienne...  

Avant le départ, l'attente (un peu longue) !

Après avoir composté nos billets, nous pénétrons dans la salle. Il est un peu plus de 19h. Nous ne connaissions pas l’Olympia De Montréal, c’est désormais chose faite et c'est un salle spacieuse, avec beaucoup de cachet, surplombée par un grand balcon qui s'offre à nos yeux. Voilà qui augure d'un voyage en première classe ! Plusieurs rappeurs locaux se succèdent en première partie. Arrivé dans votre beau pays depuis quelques semaines seulement, je ne les connais pas encore très bien malheureusement. J'apprendrai plus tard que l'un d'entre eux se nomme White-B, et je dois dire que l'artiste révèle de très intéressantes qualités de composition et d'interprétation. Je me promets de suivre l'affaire de près donc.... 

En discutant ça et là, on m’annonce, faut-il le croire, l’arrivée sur scène de Niska pour 21h. Le moment venu, c'est pourtant un DJ qui prend place sur les planches, accompagné de deux danseuses pour chauffer le public. L'artiste nous gave de hits à ne plus pouvoir les digérer. Kalash, Booba, Wiz Khalifa, Migos (avez-vous jeté une oreille au dernier disque de Quavo ?, O.T Genasis et autres Cardi B se succèdent et se répètent. 21h30 : toujours pas de Niska et c'est son DJ personnel qui prend le relais avec quelques animations qui provoquent le malaise. Curieuse façon d'assurer la liaison. Comme beaucoup, je trouve le temps long. J'ai l'impression d'être à la gare, les yeux posés sur la montre, laissant passer train après train sans apercevoir celui qui m'emmènera à destination. 

Niska 2 - Olympia De Montréal - Le Petit Cahier

Le train Niska arrive finalement en gare à 22h...

...Et fait son entrée sur le titre « Story X », extrait de son dernier album, accompagné de son backeur. Le rappeur du 92i met un bon 10 minutes à se chauffer à l’image de son public que la longue attente a un peu rafraîchi. Mais une fois tout le monde sur les rails, et bien aidé par un son clair et des basses puissantes, Niska enchaîne sans temps mort et passe en revue ses morceaux les plus emblématiques comme le freestyle « Matuidi Charo », « Tuba Life », « Amour X », « Medellin » ou encore « Salé ». A noter, un passage remarqué par la station « Sapés Comme Jamais » qu'il parvient à faire vivre sans son pygmalion : le célèbre Maître Gims

@niska_officiel / @olympiamontreal / @jpmadeit ! #niska #niskamontreal #niskamtl #pouloulou

Une publication partagée par Le Petit Cahier (@lepetitcahiermtl) le

Une prestation convaincante, qui transporte un public de Montréal varié et bouillant, oui mais un concert express, tout juste 50 minutes de show : le train Niska a plutôt l'allure d'un TGV. Le désormais classic « Réseaux » ponctuera par deux fois une performance très largement validée par la salle. 

Le concert (rap) : un spectacle en pleine mutation... 

Puis-je partager avec vous cette petite réflexion qui m'est venue à l'esprit pendant le show ? Notre façon de consommer le spectacle, comme notre manière de consommer la musique en général d’ailleurs, a beaucoup changé en quelques années. Les concerts de rap n’y font pas exception en adoptant une formule plus proche du showcase en boite de nuit que du véritable spectacle. Mais le public, lui aussi a changé et adapté ses exigences : une partie consomme, une autre converse, tous agissent comme s'ils étaient en club, laissant le rappeur devenir parfois une simple musique d'ambiance. Artistes comme auditoire immortalisent la soirée à grands coups de selfies photos et vidéos, des adolescents s’échangent des tendresses juste devant moi. Curieuse façon d’amortir les 40$ demandés pour assister au concert, non ? Ce n'est pas un jugement de ma part, ne vous méprenez pas, j'ai parfois du mal à m'accrocher aux wagons, c'est tout. 

Niska - Olympia De Montréal - Le Petit Cahier

Notre conclusion sur ce voyage...

Nous quittons la salle peu avant 23h, accompagnés du regard par quelques policiers venus s'assurer que rien ne déraille. Dans cette configuration scénique que je viens de vous décrire, Niska a très largement rempli son contrat et mis beaucoup de rythme et d’engagement dans sa - certes courte - performance. Et en reprenant chacune des paroles de ses morceaux, le public de Montréal a dû, je pense, lui faire sentir qu’il n’avait pas fait le voyage pour rien. La trap a t-elle fait son temps ? Je commence à en douter à la vue des visages satisfaits qui se dirigent vers le métro... Niska, ça plait comme jamais ! 

Merci à JPMadeIt, 51more et l'Olympia de Montréal.

Crédit photos et vidéos : Pierrick Dufrenoy. 

Le rappeur de Montréal White-B dévoile « Chargé », son nouveau morceau

Le rappeur de Montréal White-B dévoile « Chargé », son nouveau morceau

Avant leur concert prochain à Montréal, retour sur « Vale » : le dernier album de Black Veil Brides !

Avant leur concert prochain à Montréal, retour sur « Vale » : le dernier album de Black Veil Brides !