Palisades : notre avis sur l'album "Erase The Pain"

Palisades : notre avis sur l'album "Erase The Pain"

Le quintette post-hardcore a trouvé le son qui définit vraiment le groupe ! 


A défaut de finir l’année en beauté, finissons-la en douceur avec ce nouveau Palisades ! J’ai laissé le groupe post-hardcore du New Jersey en 2012 avec son premier EP I’m Not Dying Today. Un petit brûlot électro-hardcore très efficace avec, notamment, un vibrant “Seemless Ending”. J’ai rapidement survolé Outcasts, leur premier LP studio avec le tube “High And Low”, très électro et bondissant, lui aussi, et un équilibre parfait entre post-hardcore et musique électronique. Je n’ai pas pris de nouvelles depuis…

Aujourd’hui, reprendre contact avec la formation, 6 ans après, est un peu comme assister à un grand repas de famille, quelques années après le précédent. Palisades est devenu ce cousin, assis juste en face, très sérieux, la trentaine bien attrapée, petites lunettes, chemise à carreau manches longues boutonnée jusqu’à la glotte. Je m’explique…

Sur Erase The Pain, son quatrième effort studio, Palisades livre un smooth post-hardcore très scolaire, une signature musicale “définitive” comme le disait le groupe lui même après la sortie de son troisième album éponyme il y a bientôt deux ans. La boucle est bouclée, la cover du disque l’explicite bien. On se satisfera des singles que sont “War” ou “Fragiles Bones” gonflés de riffs solides, chant maîtrisé, et de bonnes intentions, mais qui manquent tout de même d’audace. La formation a mué, gagné en virilité, en expérience mais perdu en spontanéité, en insouciance. Du bon post-hardcore, ni plus, ni moins…

En bref, ce nouveau Palisades a bien grandi et il est fort sympathique, propre sur lui, accompli, agréable mais je préférais tout de même celui qui était plus dissipé, plus fougueux, plus électro - et je ne suis pas fan de musique électro à la base - il y a quelques années et qui rendait le repas un peu moins monotone. Mais Palisades est une vraie formation de scène, l’endroit ou elle s’épanouit la plus - ce n’est pas le cas de tous les groupes du registre, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Il y a donc fort à parier que les tracks de “Erase The Pain” trouveront une resonance bien plus intense en live. Sage.

Ariana Grande : ses derniers tracks repris par The 1975, Miley Cyrus & Mark Ronson, et Alessia Cara !

Ariana Grande : ses derniers tracks repris par The 1975, Miley Cyrus & Mark Ronson, et Alessia Cara !

Louvre, nouvelle formation hardcore montréalaise, dévoile le track "Y" !

Louvre, nouvelle formation hardcore montréalaise, dévoile le track "Y" !