« Huncho Jack, Jack Huncho » : notre avis sur l'album commun tant attendu entre Quavo et Travis Scott

« Huncho Jack, Jack Huncho » : notre avis sur l'album commun tant attendu entre Quavo et Travis Scott

Cette association entre deux des rappeurs référents du registre fonctionne t-elle ? Laissez-nous vous faire un dessin... 


« Dis Maîtresse, comment tu le trouves mon dessin ? - Oh qu'il est joli, Merci... - Dis Maîtresse, comment tu le trouves mon dessin ? - Oh mais c'est le même dessin que tout à l'heure non ? Bah oui, il est sympa... Répondit-elle encore - Dis Maîtresse, il est joli ou pas mon dessin ? - Mais vas-tu continuer à me dessiner sans arrêt la même chose ? Non, il est moche ! » s''est-elle agacée, brisant le coeur de ce pauvre enfant et son âme d'artiste au passage... 

Huncho Jack, Jack Huncho, Huncho Jack, Jack... Ah ?

... C'est, en substance, le sentiment qui m'anime à l'heure de rassembler mes pensées sur Huncho Jack, Jack Huncho album commun très attendu entre les inénarrables Quavo, de Migos, et Travis Scott. On croit pourtant tenir quelque chose d'à la fois organique et efficace alors que résonnent les premières notes de « Modern Slavery », titre qui introduit l'écoute, meilleure piste du disque, à mon sens, avec sa boucle très accrocheuse et ses enchaînements textuels imparables.

On se persuade que, quoi qu'il arrive, cette collaboration entre deux des rappeurs les plus emblématiques du registre melodic trap ne peut aboutir que sur du bon. Quavo et Scott ont déjà uni leurs forces dans le passé, sur les projets de l'un et de l'autre, et le résultat a toujours été plus ou moins à la hauteur, même sur un exercice plus mainstream comme le track « Go Off » avec Lil Uzi Vert, extrait de la bande originale du film Fast And Furious

Huncho Jack, Jack Huncho, Huncho Jack, Jack...Beuh !

Mais, la suite de l'écoute se révèle terriblement scolaire et monotone. Huncho Jack, Jack Huncho, en plus de ne pas nous fournir de beats accrocheurs, pêche par son absence totale de risques et de nouveautés. De surcroît, je ne perçois aucune symbiose notable entre les deux rappeurs qui restent sur leurs acquis, récitent les mêmes gammes, sur les mêmes morceaux sans aucune interaction. Un cauchemardesque labyrinthe d'onomatopées - « gang, uh, skrrt » en-veux-tu-en-voila - dont il est impossible de sortir. J'ai l'impression de regarder le clip d'un morceau sur lequel figure deux artistes en sachant que chacun a tourné ses scènes de son côté. 

travis-scott-quavo-new.jpg

Huncho Jack, Jack Huncho, Huncho Jack, Jack... Zzzz !

Mon propos vous semble amer ? Mais quand il s'agit de Quavo et Travis Scott, il est normal d'avoir quelques exigences, non ? Il y a bien quelques tracks qui passent plutôt bien, en musique de fond, je pense à « Motorcycle Patches » (qui est d'ailleurs le morceau préféré de Travis Scott sur ce projet) ou « Dubai Shit » avec Offset de Migos. Mais, nous n'attendons pas d'un tel projet qu'il soit « une musique de fond » mais un véritable concentré de talent. Pas une fois je ne me suis retourné en me disant « ce beat, qu'il est bon, je vais me le remettre au début... ».  Et finalement, je ne garderais que « Modern Slavery » dans mon lecteur MP3.

Dans l'ensemble donc, et en dépit d'un démarrage correct dans les charts, ce disque est une sacrée déception. Et elle provoque chez moi un terrible effet madeleine : je suis en classe de 4ème, certain de mes capacités, gonflé de prétention, je lève le pied sur les révisions et finis par perdre la mention « félicitations » sur mon bulletin de note... 

Parfois, quand j'écoute ce type de productions, je me dis que la trap n'est plus qu'un vieux tube de dentifrice fatigué qui traîne sur le bord de l'évier, capuchon à demi-ouvert, ouverture obstruée par quelques morceaux de pâte cristallisés. Sérieusement, les enfants, quelqu'un va t-il enfin se décider à jeter à la poubelle ce pu... de tube et en ouvrir un neuf ?

Notre avis sur le EP « Hors Catégorie » de Rowjay, rappeur de Montréal

Notre avis sur le EP « Hors Catégorie » de Rowjay, rappeur de Montréal

Avant son concert à Montréal, Niska dévoile le clip de « Tuba Life » avec Booba

Avant son concert à Montréal, Niska dévoile le clip de « Tuba Life » avec Booba