Rise Of The Northstar : notre avis sur l'album "The Legacy Of Shi"

Rise Of The Northstar : notre avis sur l'album "The Legacy Of Shi"

Deuxième album studio pour le quintette hardcore français, enregistré à New York avec Joe Duplantier de Gojira !


Second disque studio pour le groupe hardcore parisien Rise Of The Northstar, dévoilé via la structure Nuclear Blast et leur propre label Repression Records. Rentrons dans le vif du sujet : ceux qui n’aimaient pas le combo avant ne changeront pas d’avis tandis que les fans - dont je fais partie - apprécieront ce The Legacy Of Shi puisqu’ainsi il s’intitule. La formule n’a pas bougé : ROTN présente un hardcore plein de groove, d’attitude, très influencé par la culture asiatique et d’une efficacité diabolique. Mais avec une empreinte artistique si unique et une recette désormais arrivée à maturation, le quintette s’est offert quelques aventures vraiment bienvenues…

Après un accueil en grandes pompes sur “The Awakening”, on retiendra, par exemple, “Step by Step”, mon track favori de l’opus, planant à souhait sur les couplets et “All For One”, faux-frère de “One For All”, l’un des premiers morceaux du groupe à l’époque Myspace, et son scream très musculeux, très épais. On retiendra également les nombreuses incartades rappées ou plurilingues - le français, qui prend de plus en plus de place, l’anglais et son accent très français par moments, le japonais - sur les excellents “Furio’s Day” ou “Teenage Rage”…

Insistons sur ce côté hip hop, de plus en plus prononcé, avec de nombreuses références aux monstres du genre, sur le titre “Cold Truth” notamment avec un “Bow-wow-wow-yippie-yo-yippie-yeah” cher à Georges Clinton ou Snoop Doggy Dogg puis Lil Bow Wow, quelques années plus tard. Parfois, et veuillez m’excuser pour cette comparaison échevelée mais ROTNS me rappelle, guitares en moins, les jeunes années du groupe rap américain M.O.P dans ce côté très brut et très harangueur. L’enregistrement du disque à New York n’y est probablement pas pour rien, les M.O.P étant originaires de Brooklyn. Ajoutez cela un Joe Duplantier de Gojira à la production et vous obtenez autant d’attitude que d’épaisseur dans le son du groupe…

Côté efficacité, on citera les singles “Here Comes The Boom” et “Nekketsu”. Le premier est monstrueux de résonance quand le deuxième offre un caractère fédérateur plein d’aplomb. Un mot aussi sur “Kozo”, un track très “scénarisé” avec cette voix venue d’outre-tombe qui donne la réplique à Vithia. Un véritable animé. Pour conclure, je me permets de dire que The Legacy Of Shi est un cran en dessous de Welcame, leur premier long-jeu studio, chroniqué dans nos pages, et de leurs deux premiers EP’s - Tokyo Assault en 2010 et Demonstrating My Saiya Style deux ans plus tard. Mais la barre reste très haute et il s’agit assurément de l’un des disques de l’année…

Coup de cœur : Carly Rae Jepsen fait un retour en force avec "Party For One" !

Coup de cœur : Carly Rae Jepsen fait un retour en force avec "Party For One" !

Tom Felton dans le rôle principal de "Empty Space", le nouveau clip de James Arthur !

Tom Felton dans le rôle principal de "Empty Space", le nouveau clip de James Arthur !