Sam Smith : avant son concert à Montréal en 2018, notre avis sur l'album « The Thrill Of It All »

Sam Smith : avant son concert à Montréal en 2018, notre avis sur l'album « The Thrill Of It All »

Après le succès de « In the Lonely Hour », Sam Smith a sorti en novembre 2017 un second album intitulé « The Thrill of It All ». Review.


Sam Smith a ému beaucoup de monde avec son premier album « In the Lonely Hour ». Le 3 novembre, le chanteur britannique a dévoilé « The Thrill of It All », un second poignant et mélancolique.

Vous n’avez pas aimé In the Lonely Hour ? Alors, vous n’aimerez sûrement pas « The Thrill of It All », qui a beaucoup de similitudes avec le premier album. Composé de 10 titres (14 pour l’édition spéciale), cet opus s’avère toutefois plus abouti et adulte. Quand les journalistes l’ont questionné sur cet album, l’artiste a simplement répondu : « I was actually just trying to make something personal and like a diary. » (« J’essayais juste de créer quelque chose de personnel, comme un journal intime. »).

The Thrill of It All s’ouvre sur le premier single « Too Good At Goodbyes », ballade classique poignante sur une rupture difficile. Un bon choix d’ouverture : la chanson s’avère mature et franche. On aime particulièrement le titre « No Peace » partagé avec la chanteuse Yebba. Le mélange des voix fonctionnent à merveille. Un titre émouvant qu’on verrait bien sortir en single. « Pray » conclut avec brio, optimisme et sagesse cet album ; l’interprète avoue sans concession ses fautes et que l'ignorance ne dure pas éternellement.

L’approche de The Thrill of It All est plus épurée, laissant la voix de Sam Smith étinceler. Car oui, la voix du britannique est toujours aussi belle, pure et efficace. Même les notes les plus simples brillent par leurs émotions. Sam Smith me fait penser à Adele par sa maitrise et sa justesse. Quand on les écoute, on a l’impression que chanter est un exercice facile, une évidence. Sam Smith chante comme il respire. Ça coule tout seul, ça coule de source. Notamment sur les chansons Palace ou HIM, hymne évoquant son homosexualité. Il ne  triche pas. Il chante comme si sa vie en dépendait. Sam Smith est un conteur. Cet album est en effet une histoire, triste et mélancolique qu’on écoute sagement le soir en se couchant. Le paquet de mouchoirs posé sur la table de chevet, évidemment.

En 2014, j'écrivais sur Twitter : « There are few men voices that touch me. Sam Smith is one of them. » (« Peu de voix masculines me touchent. Sam Smith est l’une d’entre elles. »). 4 ans plus tard, rien n’a changé. Alors, oui : The Thrill of It All n’est pas la pièce la plus originale qu’il m’ait été donnée d’écouter. Mais par son interprétation puissante et sincère, couplée à des arrangements maîtrisés et fluides, Sam Smith arrive toujours à viser juste et à toucher en plein cœur.

Sam Smith sera sur la scène du Centre Bell à Montréal le 19 juin  2018. Plus d’informations sur le site d’evenko.

sam-smith-review.jpg

ENGLISH VERSION

Sam Smith moved a lot of people around the world with his debut album called « In the Lonely Hour ». The British singer released « The Thrill of It All » November 3rd, a poignant and melancholy second album.

You didn't like In the Lonely Hour?  So, you will surely not like The Thrill of It All, which has many similarities with the first album. Composed of 10 tracks (14 in the Special Edition), this album is however more adult and accomplished. When the journalists questioned him about this album, the artist simply replied : « I was actually trying to make something personal and like a diary ».

The Thrill of It All opens with the debut single « Too Good At Goodbyes », a poignant classical ballad about a difficult broken relationship. A good choice of opening: the song turns out to be mature and frank. We particularly like the song « No Peace » shared with the singer Yebba. The mix of voices work wonderfully. A moving title that can be a perfect single. « Pray » concludes with optimism and wisdom this album; the singer uncompromisingly confesses his faults and that youth ignorance does not last forever.

Sam-Smith-New-Album-Pray.jpg

The Thrill of It All approach is more refined, letting Sam Smith's voice sparkle. Because yes: the voice of the singer is still beautiful, pure and effective. Even the simplest notes shine with their emotions. Sam Smith reminds me of Adele by her mastery and accuracy. When we listen to them, we feel that singing is an easy exercise, an obvious one. Sam Smith sings as he breathes. Everything  flows ; it flows naturally. Especially on the songs Palace or HIM, hymn evoking his homosexuality. He does not cheat. He sings as if his life depended on it. Sam Smith is a storyteller. This album is a story, a sad and melancholy one, that we listen quietly at night before bedtime. A pack of tissues put on the bedside table, of course.

In 2014, I wrote « There are few men voices that touch me. Sam Smith is one of them. ». 4 years later, nothing has changed. So, yes: The Thrill of It All is not the most original album I've listen to. But by his powerful and sincere interpretation, coupled to mastered and fluid arrangements, Sam Smith always succeeds to touch our hearts.

Découvrez les rappeurs Lil JJ & SC, duo de Côte-Des-Neiges, Montréal

Découvrez les rappeurs Lil JJ & SC, duo de Côte-Des-Neiges, Montréal

Vers une improbable collaboration musicale entre Paramore et Gaten Matarasso (Dustin dans la série Stranger Things) ?

Vers une improbable collaboration musicale entre Paramore et Gaten Matarasso (Dustin dans la série Stranger Things) ?