SCH : notre avis sur l'album "JVLIVS"

SCH : notre avis sur l'album "JVLIVS"

Le rappeur marseillais est l’un des artistes français les plus plébiscités du moment !



Tout ce qu’a touché SCH ces dernières semaines s’est changé en or. De sa collaboration sur l’excellent titre “International Gangstas” avec Farid Bang, Capo et le rappeur américain 6ix9ine au freestyle livré en exclusivité à Booska-P, en passant par sa participation au Planète Rap du rappeur PLK. Logiquement, le nouveau SCH - intitulé JVLIVS - était donc l’un des albums de rap français les plus attendus de l’année. Et celui-ci a, en très grande partie, tenu ses promesses. Écrit sous la forme d’un soundtrack de film mafioso, tous les thèmes inhérents au registre sont présents : Le crime organisé, le sang, l’argent et l’héritage à l’image du single “Otto” qui est la petite merveille de ce recueil, avec un premier couplet parfait dans l’écriture comme dans l’interprétation. Un véritable modèle du genre et une excellente vitrine du style SCH : chaloupé, grave, sombre, romancé, offensif, en tout cas unique. Cette couleur cinématographique, cette animation du “personnage” SCH, le rappeur la cultive tout au long de l’œuvre avec un véritable savoir-faire dans la narration, des interludes bien senties et toujours ces beats cloud-trap qui nous font planer, Katrina Squad en pygmalion…

Il y a, bien entendu, ça et là, quelques maladresses textuelles et rythmiques qui déséquilibrent un peu le confort d’écoute de certains couplets. Par moments, le choix des mots, des rimes, du placement des syllabes paraît peu judicieux. C’est à la fois 3x rien et pourtant l’une des frustrations de ce disque et de la carrière de SCH dans son ensemble : le rappeur ne semble jamais exploiter son plein potentiel. Le jour où celui-ci sera à 100%, la concurrence pourra fermer boutique et fermer la pharmacie. Car, je le pense, je l’affirme, le marseillais fait partie de ces artistes que le monde entier - notamment les américains - peut - doit nous envier à l’instar d’un PNL ou d’un Nekfeu. De par leur écriture, leur singularité, leur audace, ils grignotent peu à peu l’avance que le rap américain possède sur le rap français.

Dévoilé sous la bannière Maison Baron Rouge, son propre label, et Rec. 118, JVLIVS peut très certainement être taxé de “classic”, dans la discographie du rappeur et dans le répertoire rap français en général. Si vous souhaitez d’emblée écouter le meilleur de ce disque, je vous oriente vers “Otto” - encore une fois, incroyable track et incroyable prod de Katrina Squad - “Pharmacie”, “Ivresse et Hennessy” ou encore “Mort De Rire”. Vous l’aurez remarqué : il s’agit des 4 morceaux dévoilés en amont de la sortie du disque. Facile dites-vous ? Je n’y peux rien si SCH choisit bien ses singles et a mis autant de soin à promouvoir cet album qu’à le réaliser. En tout cas, je peux déjà vous assurer que JVLIVS fera partie de mon top de fin d’année... 

Ariana Grande : son clip "Breathin" est disponible, ses places pour le concert de Montréal aussi !

Ariana Grande : son clip "Breathin" est disponible, ses places pour le concert de Montréal aussi !

Colton Haynes : écoutez son cover de "A Million Dreams", extrait du film "The Greatest Showman"

Colton Haynes : écoutez son cover de "A Million Dreams", extrait du film "The Greatest Showman"