The Great Divide : notre avis sur le disque "Linger Over, Linger On"

The Great Divide : notre avis sur le disque "Linger Over, Linger On"

La formation modern hardcore parisienne livre une troisième réalisation que nous avons eu l'opportunité d'écouter quelques jours avant sa sortie...


Bouclez votre ceinture...

Après un passage à la pompe (4 années se sont écoulées depuis la sortie de leur disque White Bird), le combo modern hardcore The Great Divide reprend le volant avec un 12-titres intitulé Linger Over, Linger On, qui sera disponible le 1er mars via le label Useless Pride Records. Et il y a de quoi rouler des mécaniques puisque nous avons eu l'opportunité de l'écouter quelques jours avant sa sortie. Laissez-nous vous expliquer pourquoi il vous faut absolument vous procurer le disque...

The Great Divide : Fast, Furious et Catchy ! 

S'il y a un registre dans lequel les groupes français jouent le podium depuis quelques années, c'est bien le hardcore. Et surtout tel qu'on le conçoit au 21ème siècle : rapide, furieux mais surtout catchy ! La mélodie est un tabou que le modern hardcore a levé, pour notre grand plaisir, enfin... le mien, c'est certain. Nous avions eu, fin janvier, un aperçu de The Great Divide modèle 2018 avec le single « The Night ». Et en effet, sous le capot de ce disque, le doux bruit du moteur : magnifiques gangs vocals déterminés, riffs acérés, nerveux et le timbre de Seb qui rugit comme à l'ancienne avec cette couleur très punk qui me rappelle parfois Frank Carter (ex Gallows, ex Pure Love, Frank Carter & The Rattlesnakes). En voilà un qui a du coffre ! 

En voiture ! 

Mes coups de cœur vont aux pistes « Anyone, Evermore » et son refrain scandé vraiment très accrocheur, peut-être le track le plus catchy du disque d'ailleurs, et « Linger Over, Linger On », morceau titre qui embraye de jolie façon dans l'outro avec ses choeurs en écho. Textuellement, The Great Divide pilote son véhicule avec une plume fédératrice et revendicatrice en guise de levier de vitesse, et celle-ci fait naître beaucoup de sentiments. Cette sensation de profondeur émotionnelle est aussi palpable sur les apartés « Wave 1 » et « Wave 2 », preuve qu'une interlude musicale vaut parfois mieux qu'un long discours, vous connaissez l'expression (légèrement remaniée)...   

Concluons...

Ma seule crainte avant de presser le bouton « Play » de ce Linger Over, Linger On était que le combo parisien se débarrasse de son côté catchy, celui que l'on pouvait entendre sur « Leave Tomorrow », son tout premier single avec Scott Wade, ex Comeback Kid, il y a quelques années déjà. Je suis soulagé de constater qu’il n’en est rien ! Malgré la couleur offensive et engagée de ses textes, la rudesse de sa voix et la tonalité heavy de l'ensemble, la formation a conservé son essence. The Great Divide : le doux bruit d'un moteur Dodge Charger sous une carrosserie dernière génération. Un bolide ! 

Rowjay en concert à Montréal pour présenter son EP "Hors Catégorie"

Rowjay en concert à Montréal pour présenter son EP "Hors Catégorie"

Resolve : le clip "Binarity" pour fêter le 1er anniversaire du groupe

Resolve : le clip "Binarity" pour fêter le 1er anniversaire du groupe